Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/11/2010

semeuse

SEMEUSEMODELEdef2.jpg

 

PIÈCES  RAPPORTÉES

Elle ouvrit la porte facilement comme si elle avait enfoncé une porte ouverte : « il faut  qu’une porte soit ouverte ou fermée » pensa-t-elle (sans connaître Musset).

Servante agricole, elle aidait à la moisson, aux semailles… Mise à la porte pour avoir refusé d’être prise entre deux portes, elle errait sans une seule pièce en porte-monnaie…

- « Tentons le porte à porte, frappons à toutes les portes, forçons la porte… » - songea-t-elle.

C’est alors qu’elle est hélée par un beau julot en trois-pièces-panama devant sa porte, porte close d’une maison close… et qui lui dit : «Petite,  foutre à la porte ici n’est point drame et notre porte étroite mène au paradis… »

Opportunément le sculpteur Oscar Roty (qui musardait céans) s’interposa :

« Laisse-la, mâle-faisan ou je te mets en pièces ! » … « Semeuse, veux-tu entrer chez moi par la petite porte et travailler aux pièces ? Veux-tu être ma muse, (…ma muse art déco), mon porte-bonheur ?  Ose, car tu vaux bien plus qu’être forcée au service trois pièces à portée de toutes les bourses »

Aux portes du vingtième siècle, elle ne posa qu’une fois comme semeuse-modèle chez l’artiste médailleur (aimé d’ailleurs pour ses pièces et ses timbres, mais peu importe…).

En francs puis en euros, semeuse au bonnet phrygien, superbe, brillante universelle, frappée coin bruni ou fleur de coin, beau spécimen ou variété rare,  mais aussi lignée, burelée, voire camée, édentée, c’est pourtant elle que l’on apporte par millions. Loin de faire pièce à l’or, à l’argent, au génie, au savoir-faire et à la sueur, elle les mesure et les représente partout…

Acceptant seulement une petite pause (après avoir tenu la pose), l’air de la ville l’ayant probablement taillée en pièces, la fille de ferme vite rapièce ses haillons et en insensée se comporte :

« Merci succulent Roty, adieu » s’écria-t-elle brusquement.

ROTY dévoué (de veau, ouais, car su’l’cul lent…) mais échaudé supplia : « N’importe quoi !  Je t’aurais fait sortir par la grande porte, par la Sublime-Porte, en futur symbole de la patrie!... Tu es décidément timbrée, jolie payse !... A propos, emporte quelques timbres et pièces au moins ! »

La gracieuse face (qui s’empilera bientôt dans les caisses) lui murmura : « Euh, Roty, promets de ne pas t’effondrer » (ou : « Euro, ti promets de ne pas t’effondrer »… ? On ne sait…), puis clama : « le diable m’emporte si je reste car d’une seule pièce je suis faite ! »

Elle quitta la pièce sans même se retourner.

Commentaires

Vous devriez participer de la plus grande blogs sur le net .
Je vais recommander ce blog !

Écrit par : Barbie | 10/07/2013

semeuse : Les oreilles de Midas

Écrit par : wholesale nike air max | 12/07/2013

semeuse : Les oreilles de Midas

Écrit par : wholesale nike air max 2013 | 12/07/2013

semeuse : Les oreilles de Midas

Écrit par : wholesale nike air max | 12/07/2013

semeuse : Les oreilles de Midas

Écrit par : lancel soldes | 12/07/2013

Les commentaires sont fermés.