Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2011

Dégage... !

toromagie002 WEB.jpg

 

Qu’est-ce qu’on peut faire, j’sais pas quoi faire… ?

 

Suite  à de nombreux courriels reçus à mon adresse, (apparemment mes interlocuteurs ne veulent pas montrer à tous qu’ils approuvent ma démarche) je viens donner ici quelques indices sur les formes que pourrait prendre une révolution pacifique :

Refus d’assumer les intérêts voire la dette contractés par l’état français

Au niveau de la représentation nationale : remplacer les mandats à durée déterminée des députés, sénateurs, conseillers régionaux et généraux par des mandats « à l’essai » révoqués par les électeurs possédant un certain nombre de leurs « vies » qu’ils pourraient leur retirer en cas de prises de décisions qu’ils n’approuveraient pas.

Institution d’un Interpol pour la chasse à l’entente, aux monopoles, à l’abus de position dominante, au racket aux consommables, aux pièces détachées et à la durée de vie programmée.

Priorité donnée à tous les substituts du pétrole (éthanol, huiles agricoles), au remplacement du pétrole et des matières premières non-renouvelables (filière bois, éolienne, solaire, géothermie, récupération du pétrole à partir des plastiques,  nucléaire de troisième génération etc.…)

Traçabilité totale et contrepartie en marchandise effectivement livrée pour toute transaction commerciale, limitation du nombre et des marges des intermédiaires selon les productions, suppression de toute spéculation sur produits alimentaires.

Suppression des aides de l’état et taxation de la marchandise au retour pour les entreprises salariant des populations hors territoire national et au dessous d’un certain seuil de rémunération et de conditions de travail.

Limitation de la part spéculative des avoirs bancaires, interdiction d’utilisation de certains produits bancaires.

Réduction de la part de la publicité dans le coût de certains produits et des possibilités d’accès de la publicité en direction du public. Encadrement très strict de l’industrie pharmaceutique et de matériel médical (marchés d’état du médicament)

Soutien au logement de populations originaires ou travaillant dans des villes ou zones à fort coût immobilier au moyen d’une augmentation de la taxation sur les plus values du secteur.

 

Voici quelques pistes seulement résumées ici, excusez-moi

 

 

Les commentaires sont fermés.